Langues deutsch français

Ergonomie, partie 1: La sensibilisation des collaborateurs est le B.A.BA

Auteur invitee Marilena Maiullari le 23. octobre 2012

Cool bleiben im Büro ohne KlimaanlageLes experts en ergonomie comme Torsten Lohrsträter aident chez Haworth à fabriquer du mobilier de bureau bon pour la santé. Le spécialiste dit: «De telles acquisitions demande beaucoup de sensibilisation, au mieux venant des supérieurs qui montrent comment ça marche. »

Prenons le siège pivotant avec soutien lombaire asymétrique de Haworth: sans formation ou information, je ne saurais même pas pourquoi il est bien. Torsten Lohrsträter, spécialiste en ergonomie et responsable du Seating Development de Haworth, résume simplement: «Comme la musculature de notre corps n’est pas la même des deux côtés, nous avons développé un siège pivotant où le grade de dureté peut être réglé individuellement dans le dos pour chaque côté du corps.» C’est aussi nouveau qu’impressionnant. «En tant que planificateur et fabricant de poste de travail, c’est notre responsabilité de sensibiliser le commerce de détail pour qu’il forme correctement les consommateurs finaux. Si l’utilisateur ne comprend pas pourquoi et comment il doit utiliser un meuble ergonomique, chaque franc dépensé ne sert à rien», complète-t-il.

Torsten Lohrsträter travaille dans la centrale européenne de Haworth pour le développement des sièges où l’on conçoit et produit avec succès des sièges depuis 65 ans. Chez Haworth, les meubles naissent des recherches et valeurs empiriques des experts, qui font beaucoup d’échantillonnage avec des médecins d’entreprise. Avant que ces données n’arrivent au développement, elles seront discutées avec d’autres médecins. Presque chaque partie de chaise est fabriquée par Haworth.

Solliciter la musculature dorsale, même assis
Pour les activités assises, la colonne vertébrale est de toutes les parties du corps celle qui est la plus affectée. Comme elle est reliée avec d’autres organes par des nerfs et points trigger, on devrait y faire particulièrement attention. «Les personnes peuvent avoir par exemple des problèmes cardiaques, pulmonaires ou gastriques alors que la cause peut résider dans la colonne vertébrale», ai-je entendu dire Torsten Lohrsträter pendant un colloque à l’université de Zurich. Il doit y avoir du vrai là-dedans, car j’ai déjà entendu d’autres spécialistes dire la même chose. Ensuite, il a continué en disant que les déformations de la colonne étaient en augmentation, la plupart du temps à cause d’une faiblesse de la musculature – cela parce que notre société bouge de moins en moins. «C’est pourquoi si je ne m’en tiens pas aux règles ergonomiques comportementales, le meilleur équipement ne sert à rien.», rappelle-t-il.

Son exposé m’a convaincue. Nous ferions donc mieux de suivre son conseil, souvent changer la position d’assise et nous bouger le plus souvent possible. Cela renforce la musculature dorsale et soulage les disques intervertébraux délicats.

Agir avant d’avoir mal
«Peu importe si le chef regarde de façon bizarre, parce qu’on a l’air d’être affalé dans un canapé. Tout ce qui est confortable est bon pour la colonne vertébrale», explique Torsten Lohrsträter. La raideur est très mauvaise pour le dos. C’est pourquoi il conseille d’avoir le blocage du siège pivotant toujours desserré. «Pourquoi alors chaque siège de bureau professionnel à un dispositif de blocage avec dossier flexible?», lui demandais-je. La direction de la santé prescrit des choses qui en fait font plus de mal que de bien.
J’ai suivi ses conseils à mon poste de travail et incroyable, mes contractures nucales diminuent vraiment. Quel bonheur! D’autres conseils pour rester en bonne santé suivent la semaine prochaine après d’autres expérimentations sur moi-même.

Related posts:

  1. Ergonomie, partie 2: Agir avant d’avoir mal au corps et au porte-monnaie
  2. Se battre pour les meilleurs collaborateurs, partie 1
  3. Se battre pour les meilleurs collaborateurs, partie 2
  4. Les collaborateurs heureux sont plus productifs
  5. Pourquoi les chefs n’ont aucune idée de ce que veulent les collaborateurs

 

Classé sous Environnement,Haworth,Personne,Produits | pas de commentaires | Imprimer

| partager/sauvegarder

Trackback URI | Commentaires RSS

Ecrire un commentaire